\
     
  Pierre Bittar, artiste impressionniste français  
 

Pierre Bittar: French Impressionist Artist

 
 

 

La Trinité humaine maintenant et pour l'éternité

de
Pierre BITTAR
26 mars 2013

Nous savons que nous sommes créés à l'image et à la ressemblance de Dieu. Dans la Genèse 1.26, Dieu a dit : « Faisons l'homme à notre image, à notre ressemblance,... »  Nous savons aussi que notre Dieu est un Dieu Trinitaire ; Père, Fils et Saint-Esprit. Ces trois personnes en Dieu constituent la Sainte Trinité.

Pouvons-nous en conclure qu'il existe une trinité humaine ? Dans les Écritures, nous avons la confirmation que chacun d'entre nous est Esprit, Âme et Corps.  Nous pouvons lire cela dans 1 Thessaloniciens 5.23 « ...Que tout votre esprit, votre âme et votre corps, soient conservés irréprochables lors du retour de notre Seigneur Jésus-Christ. »

Si nous lisons la Bible, nous comprendrons mieux qui nous sommes vraiment. Dans la Genèse 2.7, « Le Seigneur Dieu façonna l'homme avec la poussière de la terre. Il insuffla un souffle de vie dans ses narines et l'homme devint un être vivant. »

Donc, à l'origine, nous sommes faits de poussière, mais avons en nous le souffle de Dieu. En d'autres mots, nous sommes en partie physiques, ou naturels, et en partie spirituels. Notre partie naturelle est notre corps, tel que nous le connaissons, et notre partie spirituelle est notre Esprit et notre âme, comme le mentionne ci-dessus 1 Thessaloniciens. Nous savons que notre corps physique vivra, mourra et, finalement, retournera à la terre, parce que ce qui est physique appartient à cette terre et y restera. Cela ne sera pas le cas de notre Esprit et de notre Âme. Ils sont le souffle de Dieu, ils sont donc spirituels et éternels parce que Dieu est un Esprit Éternel.

Nous n'en savons pas autant sur notre esprit et sur notre âme que sur notre corps physique. La raison en est qu'ils sont spirituels et que notre corps physique ne peut les percevoir. Cependant, ils sont en nous depuis notre conception.

NOTRE ESPRIT
------------
Notre esprit est en nous depuis que nous avons été conçus. C'est le souffle de Dieu en nous. On l'appelle esprit, mais on pourrait aussi l'appeler notre corps spirituel. Il est totalement invisible à nos yeux, mais il recouvre le volume de notre corps naturel en totalité. La forme de notre corps spirituel est, en gros, comme nous. La tête a un visage qui est comme notre visage, les jambes et les bras sont identiques aux nôtres.  Cependant, même si notre corps physique est mutilé, notre corps spirituel ne peut jamais l'être. Si quelqu'un est né aveugle ou sourd, ou perd l'un de ses sens au cours de sa vie terrestre, tous les sens de son corps spirituel restent, en revanche, toujours intacts.

Bien que nos sens spirituels ne perçoivent pas ce que perçoivent nos sens naturels, ils peuvent percevoir les inspirations et les intuitions. Ils peuvent aussi percevoir tous types d'émotions, comme l'amour, la haine, la joie, la peine, qui ne peuvent pas être perçues par nos sens naturels. C'est-à-dire que, même s'il est invisible, notre corps spirituel et tous ses sens complémentent et enrichissent notre corps physique d'informations très utiles et nécessaires. Évidemment, les scientifiques réfuteront une telle explication, simplement parce que la science ne croit pas aux esprits. Dans leur explication des phénomènes mentionnés ci-dessus, les scientifiques auront recours à des approches philosophiques ou psychologiques, qui sont peut-être riches en paroles mais ne peuvent ni satisfaire ni convaincre la curiosité humaine.

Notre esprit est aussi le moyen de communication entre nous et le monde spirituel. Quand nous prions, par exemple, c'est par notre esprit que nous communiquons avec Dieu. C'est aussi par notre esprit que les bons et les mauvais esprits peuvent communiquer avec nous. Quand nous sommes tentés par le diable de commettre un péché, par exemple, c'est par notre esprit que nous percevons la tentation. Mais, comme nous le verrons plus tard, il revient à notre âme de décider d'accepter ou de refuser la tentation. C'est également par notre esprit que nous pouvons percevoir les bonnes ou les mauvaises inspirations ou intuitions des bons ou des mauvais esprits. Si par exemple, nous recevons la grâce de voir et d'entendre Jésus, nos yeux et nos oreilles spirituels seront ouverts, malgré le fait que nous soyons dans la chair. Et personne d'autre, présent avec nous au cours de cette vision, ne verra Jésus ni n'entendra Sa voix, à moins de recevoir la même grâce d'avoir leurs yeux et leurs oreilles spirituels ouverts. De plus, si Dieu le veut, notre corps spirituel peut quitter en totalité notre corps physique et rendre visite au monde spirituel. Nous pouvons, pendant que notre corps physique dort, visiter le paradis et parler aux anges ou autres esprits. Nous pouvons aussi visiter l'enfer et voir ce que c'est et comment c'est. Une fois notre visite terminée, notre corps spirituel reviendra se joindre à notre corps naturel.

Quand notre esprit a été conçu, il a reçu de Dieu la graine de la foi. Comme n'importe quelle graine, afin de grandir, la graine de la foi doit être nourrie. C'est par nos prières, nos bonnes actions et notre respect des commandements de Dieu que la graine de la foi peut grandir. Elle continuera de grandir jusqu'à ce que nous renaissions de l'Esprit Saint. Mais l'inverse est aussi vrai. Si nous arrêtons de nourrir la graine de la foi par nos bonnes actions et, au lieu de cela, tournons le dos à Dieu et agissons en faisant le mal, la graine de la foi périra. Cela peut être confirmé par les Écritures. Dans Pierre 1.23, « En effet, vous êtes nés de nouveau, non pas d'une semence corruptible, mais d'une semence incorruptible, grâce à la parole vivante et permanente de Dieu. » Cela peut également être confirmé dans Jean 3.3 : « Jésus lui répondit : « En vérité, en vérité, je te le dis, à moins de naître de nouveau, personne ne peut voir le royaume de Dieu. » Et quand on Lui a demandé comment pouvons-nous naître de nouveau ? Jésus a répondu, dans Jean 3.6 : « La chair donne naissance à la chair, mais l'Esprit donne naissance à l'esprit. » Être né de nouveau signifie aussi que nous aurons la vie éternelle et la grâce d'être avec Dieu dans Son royaume pour l'éternité.     

Si la graine de la foi périt, l'esprit meurt avec elle. Mais, comment l'esprit peut-il mourir s'il est éternel ? La réponse est, contrairement à la mort du corps naturel, la mort spirituelle n'est pas la fin de l'esprit. Il s'agit plutôt de l'état dans lequel se trouve l'esprit lorsqu'il est privé de la présence de Dieu.

Si notre esprit meurt alors que nous vivons sur cette terre, nous sommes considérés comme spirituellement morts par Dieu, bien que notre corps vive. Dans Matthieu 8.21-22 : « Un autre, d'entre les disciples, lui dit : « Seigneur, permets-moi d'aller d'abord ensevelir mon père. » Mais Jésus lui répondit : « Suis-moi, et laisse les morts ensevelir leurs morts. » Ce que Jésus voulait dire, c'est que les esprits de ceux qui doivent ensevelir les morts étaient morts, mais par leur corps.  Quand nous mourons, c'est seulement notre corps physique qui meurt. Notre corps spirituel, avec notre âme, sera instantanément libéré du corps et vivra pour l'éternité dans le monde spirituel auquel il appartient, soit auprès de Dieu dans un lieu appelé « Paradis », soit loin de Lui dans un lieu appelé « Enfer. »  Il existe, cependant, un troisième lieu appelé « Purgatoire », comme expliqué ci-après.

             PARADIS - Ceux qui ont aimé Jésus et sont nés de son Esprit recevrons la grâce de partager le paradis avec Lui et ses anges pour l'éternité.

Au paradis, notre corps spirituel nous ressemblera, tel que nous étions quand nous vivions dans la chair. Il est réconfortant de savoir que notre corps spirituel ne portera ni notre maladie, ni aucune de nos mutilations. Nous aurons un corps sain, parfait et sans âge pour toujours.

Au paradis, nous reconnaîtrons nos parents, frères et sœurs, ainsi que tous les amis qui sont morts avant nous. Nous découvrirons aussi nos grands-parents ou arrière-grands-parents, que nous n'avions pas eu la chance de rencontrer. Nous serons surpris de rencontrer des enfants ou des proches qui sont morts très jeunes. Les anges et les bons esprits ont pris soin d'eux et ils seront à leur plus bel âge, qu'ils garderont pour toujours.

Au paradis, nous ne nous soucierons pas de notre logement. Jésus a tout préparé pour nous. Ceux qui désiraient avoir une maison au bord d'une rivière, face à une montagne, sur une plage, surplombant une vallée ou un lac, auront ce qu'ils ont toujours voulu. Si leurs animaux de compagnie leur manquent, Dieu les leur ramènera.

Au paradis, nous n'aurons pas à nous soucier de notre nourriture, nous trouverons toute sorte de repas.   Ceux qui aiment cuisiner cuisineront pour ceux qui ne le font pas. Nous goûterons des fruits délicieux que nous n'avons jamais vus auparavant. Notre sens de l'odorat découvrira toute une variété de belles fleurs.

Au paradis, nous ne nous ennuierons jamais. Nous pourrons pratiquer ou faire l'expérience de tout ce que nous n'avons pas pu faire pendant notre vie sur terre.  Les scientifiques continueront leurs recherches scientifiques et, avec la permission de Dieu, ils pourront inspirer leurs confrères sur la terre et les aider à progresser dans leurs inventions. Cela vaut aussi pour les musiciens. Ils pourront continuer à inventer de la musique et inspirer leurs confrères humains. Les théologiens rencontreront les Anges et développeront leurs connaissances. Les prédicateurs seront invités à prêcher pour les âmes qui cherchent le paradis et ont soif de connaître Dieu et qui est Jésus. Les parents qui aiment les enfants ou n'ont pas pu en avoir, prendront soin des bébés qui, sur terre, n'ont pas eu la chance de survivre et ont été amenés au paradis par les anges. Autrement dit, tout le monde sera joyeusement occupé à faire de bon cœur ce qu'il a toujours voulu faire.

Au paradis, nous serons dans un royaume différent. Il n'y aura pas de soleil qui se lèvera et se couchera, déterminant un jour et une nuit toutes les 24 heures. Il n'y a pas non plus de terre qui tourne autour de son propre axe oblique et en orbite autour du soleil une fois par an, pour déterminer nos quatre saisons.

Au paradis, il n'y a ni temps ni espace. Si nous désirons rendre visite à quelqu'un, nous ne conduisons pas notre voiture, ne prenons ni un train, ni un avion. Dès l'instant où nous voulons voir quelqu'un, nous nous trouvons immédiatement devant cette personne. N'oubliez pas que, bien que nous ayons un corps semblable à notre corps terrestre, nous ne sommes plus naturels, nous sommes des esprits. Cela nous semblera étrange et cela pourrait paraître bizarre, mais à y réfléchir, nous adorerons ce côté pratique. Plus d'embouteillages, d'accidents, d'amendes pour excès de vitesse, de stations d'essence, de cartes de crédit, etc.

Nos responsabilités, au paradis, ne seront plus les mêmes. Dans notre monde matériel, nous devons travailler, nourrir et vêtir notre famille, payer notre éducation et celle de nos enfants, payer les crédits de la maison et de la voiture, etc. Notre vie est pleine de responsabilités, de notre jeune âge jusqu'à notre mort.  Au paradis, Jésus s'occupe de tout cela. Il a pour nous nombre de responsabilités nobles, qui seront au-delà de notre imagination terrestre limitée. N'oubliez pas que l'univers n'a pas de fin et que Dieu aura besoin de nous, ses enfants, pour œuvrer avec Lui et participer à Ses projets futurs et illimités. C'est selon notre expérience terrestre, nos compétences et notre motivation, que Dieu nous guidera vers des responsabilités bien plus grandes et plus intéressantes que nous n'en ayons jamais fait l'expérience durant notre vie terrestre relativement courte et limitée.

Si Dieu n'invite au paradis que ceux qui sont nés de nouveau, c'est parce qu'au Paradis, le péché n'existe pas et, bien entendu, les esprits mauvais ou les diables n'ont aucune existence ni aucune influence sur les esprits célestes. Par conséquent, l'amour règnera et la haine ou les mauvaises actions seront abolies une fois pour toutes. Nous pouvons imaginer quelle vie merveilleuse nous aurons, quand nous serons entourés de gens aimants, dont le seul désir est de nous aider et de partager avec nous leur bonheur et leur joie.

Si la Bible a restreint l'accès du paradis uniquement à ceux qui croient en Jésus Christ comme notre Dieu et Sauveur, c'est précisément parce que Jésus est le Roi du Paradis. Les Écritures sont riches de passages concernant cette restriction. Les deux versets suivants le confirment.

1) Jésus est Dieu Incarné (appelé fils de Dieu). Dans Isaïe 9.6 : « En effet, un enfant nous est né, un fils nous a été donné, et la souveraineté reposera sur son épaule. Et on l'appellera Merveilleux Conseiller, Dieu Puissant, Père Éternel, Prince de la Paix. »

2) Seul celui qui croit au Fils de Dieu aura la vie éternelle. Dans 1 Jean 5.11-13 : « Or, voici ce témoignage : Dieu nous a donné la vie éternelle, et cette vie est dans son Fils. Celui qui a le Fils a la vie ; celui qui n'a pas le Fils de Dieu n'a pas la vie. J'écris cela, à qui croit au nom du Fils de Dieu, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle. »
      
              ENFER - Et ceux qui ont rejeté Dieu en tuant leur propre esprit par des péchés et des mauvaises actions, ces personnes méchantes qui vivent une mauvaise vie terrestre en mettant à exécution tous leurs plans diaboliques pour obtenir ce qu'elles voulaient, peu importe si cela a coûté à des gens leur vie, leurs possessions ou leur dignité. Ces mauvaises personnes seront jugées par Dieu et seront jetées là où elles appartiennent, dans un lieu appelé Enfer, où Satan et tous les diables résident.

Elles seront loin de Dieu, privées du Soleil du Paradis, qui propage l'amour par sa chaleur et la sagesse par sa lumière. En d'autres termes, elles seront dans un lieu où elles auront le contraire de l'amour, qui est la haine, et le contraire de la sagesse, qui est la folie. Quel genre de vie sera celle où chaque esprit haïra, battra ou combattra chaque esprit ?  Les esprits fous seront entourés d'esprits fous ? Le pire de tout, c'est que leur vie sera ainsi pour l'éternité, parce que leur dernière chance de repentir était sur cette terre, avant de mourir.

                PURGATOIRE - Tout être humain est pécheur et Dieu le sait. Voici ce que Dieu dit dans 1 Jean 1.8-9 : « Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous trompons nous-mêmes et la vérité n'est pas en nous. Si nous reconnaissons nos péchés, Il (Jésus) est fidèle et juste pour nous les pardonner et pour nous purifier de tout mal. »

Cela dit, tous les péchés n'ont pas la même gravité. Assassiner quelqu'un en toute connaissance de cause et avec une intention délibérée est évidemment un plus grand péché que de voler une pomme pour nourrir un enfant affamé. C'est-à-dire que certains péchés peuvent nous conduire à la mort éternelle (péché mortel), alors que d'autres, non (péché véniel).

Les péchés peuvent être pardonnés. Dans Actes 10.43 : « Tous les prophètes rendent de Lui (Jésus) le témoignage que toute personne qui croit en Lui reçoit par Son nom le pardon des péchés. » Par conséquent, si nous croyons en Jésus de tout notre cœur, de tout notre esprit et de toute notre force, et que nous Le prions pour Lui demander pardon et Lui promettre de nous repentir, notre péché sera pardonné.

Ceux qui ne sont pas chrétiens ou n'ont jamais entendu parler de Jésus, ou croient en Dieu, mais pas en Jésus, ou croient en un dieu ou une puissance ou énergie, ou qui, en fin de compte, sont incroyants, ne sont pas rejetés par Dieu. Ce qui compte pour Dieu, ce n'est pas en qui nous croyons, mais plutôt comment nous nous sommes comportés pendant notre vie.

Les corps spirituels et leur âme, pour les chrétiens autant que pour les non-chrétiens, iront au purgatoire à moins d'avoir reçu, pendant qu'ils étaient incarnés, le pardon de Jésus.

Le Purgatoire est un endroit où les âmes recevront une purification complète avant d'entrer au Paradis et acquerront aussi une pleine connaissance de Dieu.

Cette purification est du même type que ce dont nous sommes susceptibles d'avoir déjà fait l'expérience durant notre vie en ce monde. Il se peut que nous nous souvenions d'un moment de repentir après nous être rendus compte à quel point un acte que nous avions commis était mal. Il se peut que ce sentiment de regret et de repentir nous ait fait pleurer et sangloter amèrement. Il s'agit de la souffrance de l'âme, qui n'a rien à voir avec la souffrance du corps. Cette souffrance, dont nous avons déjà fait l'expérience durant notre vie sur terre, pourrait être un prélude à ce que ressentira notre âme quand elle recevra une purification finale au purgatoire. Son intensité et sa durée dépendront de l'état de notre âme à notre mort sur terre.

Pendant que ces âmes seront purifiées au purgatoire, les anges et autres bons esprits du paradis recevront la permission de Dieu d'aller au purgatoire et de leur enseigner des choses sur le paradis et qui est Jésus. Ces explications et enseignements éclaireront ces âmes pendant leur purification, aussi longtemps que nécessaire, jusqu'à ce qu'elles soient totalement purifiées et conscientes de l'amour et de la justice infinis de Jésus.

NOTRE ÂME
----------
Notre âme est la partie intime de nous-mêmes. Nous sommes ce qu'est notre âme. Certains se réfèrent à l'âme comme notre cœur, notre raison ou notre conscience. Tout comme notre esprit, l'âme est le souffle de Dieu, en nous depuis que nous avons été conçus. Notre âme a reçu de Dieu le don du libre arbitre durant sa conception. Le libre arbitre signifie que notre âme a le choix d'obéir ou de désobéir à Dieu.

Malgré le fait que nous ayons un cerveau pour réfléchir et un cœur pour ressentir, c'est notre âme qui décide et choisit entre ce qui est bien et ce qui est mal. Notre âme est cachée en chacun de nous. Personne, à part Dieu et nous, ne peut voir ce qui est dans notre propre âme. Certaines âmes diaboliques profitent de ce fait pour cacher leurs mauvaises intentions coupables en agissant et se comportant différemment.  Il se peut qu'ils finissent par fourvoyer et tromper autrui, Dieu connaît très bien leurs intentions et ils auront à en répondre devant Lui au cours du jugement dernier.
 
Il nous faut donc plus nous soucier de notre âme que de notre corps. Si nous sommes coupables, nous ferions mieux de reconnaître notre culpabilité et recevoir un châtiment corporel, au lieu de mentir pour échapper à ce châtiment et condamner notre âme.

Nous savons que notre âme a reçu de Dieu le don du libre arbitre. Nous savons aussi que toutes les décisions concernant un choix entre le bien et le mal sont sous le contrôle de notre âme. Quand notre âme prend une décision, cette décision devrait être suivie d'un acte. Les actes pourraient être d'ordre spirituel ou physique. Dans le cas d'un acte spirituel, il est directement communiqué à notre corps spirituel ou à notre esprit. Mais si notre décision requiert un acte physique, l'âme donnera plutôt ses instructions au cerveau, qui contrôle entièrement la totalité de nos membres. Nous pouvons résumer les possibilités de communication de notre âme comme suit :

Les décisions de notre âme sont exprimées par deux alternatives ;
1) L'alternative du choix entre le bien et le mal.
2) L'alternative de l'acte entre le physique ou le spirituel.

L'alliance des deux alternatives mène à quatre cas possibles :
a) Le choix de faire quelque chose de bien, qui devrait être exécuté physiquement.
b) Le choix de faire quelque chose de bien, qui devrait être exécuté spirituellement.
c) Le choix de faire quelque chose de mal, qui devrait être exécuté physiquement.
d) Le choix de faire quelque chose de mal, qui devrait être exécuté spirituellement.

Exemples illustrant les quatre cas ci-dessus :
a) Une bonne action d'ordre physique, comme sauver quelqu'un de la noyade. Notre âme dira à notre cerveau d'exécuter l'acte de sauvetage. Quant au cerveau, il dira aux membres de notre corps de faire tous les mouvements nécessaires pour atteindre ce but. Comme plonger, nager, etc.

b) Une bonne action d'ordre spirituel, comme prier pour quelqu'un. Notre âme dira à notre esprit de prier.

c) Une mauvaise action d'ordre physique, comme battre quelqu'un. Notre âme dira à notre cerveau de s'exécuter et de battre.

d) Une mauvaise action d'ordre spirituel, comme maudire quelqu'un. Notre âme dira à notre esprit de maudire.

Comme nous l'avons dit, l'âme est notre personne intime. Pendant cette vie terrestre, elle est dans notre corps physique et quand nous décéderons, elle restera dans notre corps spirituel pour l'éternité.

NOTRE CORPS
-----------
C'est la seule partie visible de notre trinité humaine. Nous sommes nés avec et avons passé notre vie terrestre avec. Nous l'avons vu grandir, vieillir et nous savons qu'après un certain temps - combien, nous ne le savons pas - ce corps mourra. Nous connaissons tous cette partie physique de notre trinité humaine, qui nous permet de vivre dans ce monde naturel. De plus amples explications ne sont, par conséquent, pas nécessaires.

                                             ------------ o ------------

CONCLUSION
-------------
Connaître notre trinité humaine dans la vie et dans l'éternité est ce qu'il y a de plus important à savoir pour tout être humain, parce que c'est de cette connaissance que dépendra le statut de notre vie éternelle. Choisissons-nous la chance de la passer avec Jésus au Paradis ou avec Satan en enfer ?

Ce que nous essayons de résumer ci-dessus, Dieu nous l'a expliqué, en détail, par les prophètes de l'Ancien Testament et nous l'a prouvé quand il nous a rendu visite en Jésus Christ, comme l'explique l'Évangile.

Toutes les Écritures Saintes de la Bible prouvent l'amour que Dieu a pour nous, et Son désir ultime de nous sauver de la mort éternelle, pour que nous puissions vivre éternellement avec Lui au paradis.

Notre vie sur cette terre est limitée, quelle que soit sa durée. Si nous voulons la comparer à la vie éternelle, elle sera moins qu'une goutte d'eau dans l'océan. Malgré cette réalité, nous accordons trop d'importance à cette courte vie terrestre et faisons moins attention à notre vie éternelle future.

Bien que la mort soit un fait indéniable, bon nombre de personnes cultivées n'aiment pas en parler. Cela leur fait peur. C'est très regrettable pour deux raisons : Premièrement, ce n'est pas en évitant d'en parler qu'elles surmonteront leur peur. Bien au contraire, peu importe ce qu'elles feront ou diront, leur peur continuera de grandir avec elles, ce qui pourrait leur gâcher la vie et les empêcher d'en profiter. Deuxièmement, elles perdront une grande occasion, sur terre, de se préparer à ce dernier voyage passionnant.

Ici, le gros paradoxe est le suivant : quand nous prévoyons de partir en vacances quelques semaines, nous nous y prenons bien à l'avance. Mais quand il s'agit d'un voyage éternel, nous ne prenons même pas la peine de nous y préparer.

Que Dieu nous éclaire, pour que nous puissions voir la vérité pendant que nous sommes dans cette vie et qu'Il nous protège aussi de l'influence de Satan, qui veut que nous souffrions avec ses adeptes en enfer.

---------------------------------------------------------------------------------------------
Post-scriptum : en transmettant ou en envoyant ce message par e-mail à votre famille ou à vos amis, vous les aiderez et Dieu vous bénira.

 

 

 
  

La vie de Notre Seigneur

Introduction 1 - L'Annonciation 2 - La naissance de Jésus 3 - La fuite en Égypte
4 - Avec les docteurs au temple 5 - Les 4 premiers disciples 6 - Les noces de Cana 7 - Jésus ressuscite le fils d'une veuve
8 - Nourrir 5 000 personnes 9 - Le Dernier Repas 10 - La trahison de Judas 11 - L'humiliation de Jésus
12 - La crucifixion et la mort 13 - La résurrection de Jésus 14 - L'Ascension Répandre la parole

La FOI à travers les MIRACLES
NE LAISSEZ PAS LE DOUTE DÉTRUIRE VOTRE FOI
COMPRENDRE LA SAINTE TRINITÉ
La Sainte Trinité Révélée À travers un Tableau
La Sainte Trinité
La Trinité humaine maintenant et pour l'éternité
EST-IL POSSIBLE QUE LE JUDAÏSME, LE CHRISTIANISME ET L'ISLAM S'ACCORDENT SUR UN SEUL ET MÊME DIEU ?
Sommes-Nous les Cellules de Dieu?
LE CHRIST AVANT ET APRÈS SON INCARNATION
MA CROYANCE EN DIEU
COMMENT NAÎTRE DE NOUVEAU?

Vidéo de L'Artiste Entrevue Animée à la Radio
 
  
Pierre Bittar Gallery
page d'accueil